Témoignages

"Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage (...)" Apocalypse 12 : 11

DE LA COLERE A LA MAITRISE DE SOI

Marie Elodie

April 10, 2018

Deux ans après le décès de ma mère, je me suis retrouvée enceinte fatiguée, remplie de stress à cause de mes 2 sœurs qui étaient à ma charge en plus de ma fille.

 

Entre ma vie de famille et la responsabilité que j'avais en tant que tutrice de mes sœurs : «  c’était chaud ! ». J'étais tout le temps en colère, il me fallait casser, frapper, renverser quelque chose pour me calmer. Parfois, j’étais arrivée à un point où je n'arrivais plus à respirer.   

 

Lorsque la colère montait, je sentais un " BOUM" dans mon cœur et ça explosait dans ma tête.  Il me fallait agir. J'étais fatiguée de toujours me mettre en colère, j'en avais "ASSEZ".

 

Cependant, je bénis Dieu parce qu'il avait déjà mis sur mon chemin une femme extraordinaire (Juanita). Je lui racontais ce que je vivais et un jour elle m'invita au culte et j'ai honoré son invitation. Depuis ce jour, j’ai pu me confier en elle. Dès que j'avais un problème, j'allais la voir et elle priait avec moi. 

 

J'avais qu'un désire, c'est que DIEU me délivre de cette colère qui empoisonnait ma vie.  Au fur et à mesure que j'allais à l’église,  je me sentais bien, soulagée, déchargée d'un lourd fardeau. Dieu me transformait, petit à petit il agissait dans ma vie au point où je ne sentais plus le  "BOUM" dans mon cœur. Je n'écrasais plus rien et je ne frappais plus pour me sentir bien. 

 

Cette rencontre suprême que j'ai faite avec DIEU m’a aidé à me maîtriser, à mettre des mots sur la souffrance que j'avais. Je suis heureuse aujourd'hui d'être sa fille, il a changé ma vie. Je ne l'aurai pas rencontré, je serais peut-être morte d'un AVC, mais sa main divine et toute puissante était sur moi.

 

Il n’a pas fait que pour moi, mes sœurs également ont été transformées. Elles ont eu leurs BAC. 

 

Dieu nous aime d'un AMOUR que nous ne pouvons même pas imaginer.

N'hésitez pas à lui faire confiance et à lui laisser le contrôle de votre vie. Il nous faut l'accepter dans nos vies et le laisser entrer dans nos cœurs afin qu'il puisse en éclairer les parties les plus sombres.

DIEU LA RELATION LA PLUS IMPORTANTE DE MA VIE !

Patrice

April 10, 2018

J’ai été élevé par ma mère qui a connu Dieu quand j’ai eu 8 ans et dans la même année, elle a eu ma sœur avec laquelle je ne parlais plus jusqu’à ses 14 ans.

Arrivé au collège, je décide de faire le pas sur les t’chat mobile, car j’étais assez timide envers la gente féminine. J’ai acquis une telle assurance, que je poussais les filles à répondre à mes fantasmes sexuels. Je leur demandais un certain nombre de choses et plus j'arrivais à mes fins, plus je cherchais à avoir plus de filles. Pendant un certain temps je n’allais plus à l’église car je vivais avec une jeune femme rencontrée à l’église et j’avais été mis en garde par un frère me disant de faire attention. Résultat j’ai vécu  une année sabbatique où j’ai voulu faire par moi-même au détriment de Dieu. 

Ce qui devait arriver, arriva cette femme m’a quitté. Du coup, une autre année sabbatique avec le thème « gros poils » et pour programme : manger, dormir,  jeux vidéos.

Et c’est dans cette rupture difficile que je me suis tourné vers Dieu et j'ai dit : « Bon t’as gagné. C'est bon ! Je te redonne la direction de ma vie ».  

Puis j'ai commencé à cherché Dieu de tout mon être. Je ne voulais que lui et en ce qui concerne d’avoir quelqu'un dans ma vie j'avais mis cela de côté parce que je savais que je n'étais pas encore prêt. J'ai dit à Dieu si tu me trouves digne d'avoir quelqu'un, tu me le feras savoir sinon c’est uniquement toi que je veux.

Aujourd'hui, je suis un passionné de la parole de Dieu, petit à petit j’ai appris à m’ouvrir aux personnes de l’église, et ma relation avec ma sœur s'est beaucoup améliorée. On nous considère comme les meilleurs amis du monde. Certes, il y a encore des choses à changer mais Dieu a déjà fait une bonne partie du travail en moi et je lui suis infiniment reconnaissant. 

MWEN DÉCIDÉ SÈVI L'ÉTERNEL!

Renée-Claude

April 10, 2018

Depuis mon enfance, je ne voulais pas avoir de "rencontres-aventure", mais la vie ou même mes mauvais choix en ont décidé autrement. Je me suis retrouvée à connaître, avec beaucoup de tristesse, fornication puis adultère. Des flirts avec plusieurs hommes mais que, malheureusement, j'ai aimé un peu trop fort, un peu trop "vrai". Lorsque j'ai voulu me retirer mon cœur étant pris dans l'engrenage de l'amour, il m'a été difficile d'y échapper.

J'ai entre temps connu un homme avec qui j’ai eu un fils qui désirait une "vie durable" avec moi, mais là encore "échec et mat!". Mais dans cette situation mon seul bonheur était d'être maman! 

Je suis allée prier comme à l’accoutumé, mais  ce soir là ne fut pas comme tous les autres. Je me suis retrouvée à genoux devant mon lit, j'ai pleuré aux pieds du Seigneur comme jamais! Je lui ai demandé pardon pour tant de choses. Pour toute cette vie sans lui, à faire à ma tête, pour ce que j'ai fait qui l'a attristé, déplu etc... J'ai appliqué la loi de la Repentance  sans en connaître vraiment le sens. Christ est entré dans ma vie, il a frappé à la porte de mon cœur. 

Un collègue m’a invité à une évangélisation. Et là, touchée par la parole j'ai donné ma vie à Dieu et je chemine, avec lui dans la joie. 

Pour vous aussi, si ça n'est pas encore fait, il n'est pas trop tard car Dieu n'est JAMAIS en retard.  Dieu vous veut du bien : il veut vous sauver !

Le jeûne et la prière m’ont donné un nouveau souffle !

Noëlla

April 10, 2018

Depuis ma naissance, j'ai fait des bronchites asthmatiformes qui devait être traitées par kinésithérapie. Un jour, ça s'est aggravé et j’ai fait une crise. Très tôt je me suis retrouvée à  l'hôpital parce qu'ils ne comprenaient pas ce qui se passait. J'avais les lèvres bleues par manque d'oxygène. On a expliqué à mes parents que c'était de l'asthme. Et ça s’est reproduit plusieurs fois.  

A l'école, j'étais rejetée par les autres qui ne comprenaient pas qu'à cause de cela, le corps enseignant me portait une attention particulière. Au fils des années, mon état s’aggravait les crises étaient déclenchées par un effort physique intense, des allergies, mais aussi mes émotions ; par exemple quand je riais trop ou si j'étais triste ou en colère. 

Les médecins ne trouvaient plus de solution car ce qu’il me donnait était le traitement le plus fort, et il n’y avait pas de résultat : je n'en pouvais plus !

Quand on a accepté le Seigneur ma famille et moi, nous avons commencé à prier pour ce problème. Après un enseignement donné à l’église sur la puissance du jeune et de la prière des frères et sœurs de l’assemblée nous ont encouragés à jeuner. Ils nous ont accompagné dans cette démarche que nous avons reconduis à plusieurs reprises. 

Et un jour, à un de nos jeûnes et prières, j'ai fait une crise. Alors, nos frères et sœurs ont prié pour que la crise cesse et ne revienne plus afin que je sois totalement guérie. Depuis ce jour, je n'ai plus refait de crise. Même si certaines allergies persistent, je sais que Dieu achève toujours ce qu'il commence ! C’est pourquoi, je garde espoir car je sais qu'il agira parce qu'il est fidèle. 

1 / 1

Please reload